Pages Navigation Menu

Ma nouvelle maison

Le nettoyage des différents types des gouttières

Affiché par le Avr 27, 2016 dans Uncategorized | Commentaires fermés sur Le nettoyage des différents types des gouttières

Chaque famille doit comprendre l’importance de maintenir la propreté de la toiture, la cuisine et les baignoires, car ils représentent les endroits qui comprennent beaucoup de canalisations exposées au bouchage. En fait, les tuyaux de drainage obstrués représentent une nuisance dans la maison car ils conduisent à stagner le passage d’eau et dégager des mauvaises odeurs, certainement. Mais, ce que vous devez savoir c’est qu’il existe plusieurs solutions permettant de traiter ce problème. Les différents types des gouttières Avec l’augmentation continue de la population dans les zones urbaines aujourd’hui, la mise en place des réseaux d’assainissement est devenue une chose hyper importante. En fait, l’évacuation des eaux usées représente le premier souci des gens, puisqu’un simple bouchage ou une fuite peuvent causer beaucoup de dégâts matériels pour les constructions, en général. Par addition, la mise en place de quelques réservoirs souterrains pour traiter ces eaux est une chose nécessaire, aussi, puisque cela permet d’éviter la contamination de la mer et du sol. Il est bon de savoir qu’il existe plusieurs types des gouttières, qui se diffèrent selon la matière première usée lors de la fabrication : les gouttières en cuivre, les gouttières en plastique, les gouttières en acier, les gouttières en aluminium, les gouttières en béton, les gouttières en céramique. Comment nettoyer les gouttières et supprimer les mauvaises odeurs ? Certes, il existe plusieurs produits conçus pour effectuer le débouchage des gouttières, spécifiquement. Verser des détergents chimiques à l’intérieur des tuyaux de drainage est une solution très facile à faire. En fait, ces détergents éliminent les sédiments et les graisses accumulées qui provoquent le blocage, à un certain niveau. Par addition, ces produits chimiques contiennent des ingrédients spéciaux conçus pour éliminer les germes qui causent les mauvaises odeurs émises par le tube de drainage bloqué. Après environ trente minutes, l’eau va passer facilement vers les canalisations d’assainissement, avec une disparition totale de la puanteur. Toutefois, il existe beaucoup d’autres solutions qui servent à nettoyer les gouttières, à savoir : utiliser le bicarbonate de soude qui facilite la décomposition rapide des matériaux solides dans les canalisations, verser des tasses d’eau bouillante dans les gouttières, essayer de souffler fortement dans le tuyau bouché pour pousser les matériaux solides à sortir de l’autre côté, user les ventouses en cas de présence d’un simple bouchage. Pour conclure, l’installation Les Gouttières Charles Brochu doit être faite par un professionnel dans ce domaine. Une chose qui peut éviter les mauvaises circonstances en hiver,...

Lire plus

Installez vos drains français vous-mêmes.

Affiché par le Oct 1, 2015 dans Uncategorized | Commentaires fermés sur Installez vos drains français vous-mêmes.

Il peut arriver que votre habitation soit située à une altitude plus basse que votre voisinage en plus de l’inconvénient au niveau de la vue peut s’ajouter l’inconvénient lié à l’humidité. En effet, cela est dût au fait qu’en cas de précipitations, la plupart des eaux s’écouleront dans votre propriété. Cela a pour conséquence d’immerger votre cour et d’attirer toutes sortes de bestioles qui aiment l’humidité. Pour remédier à cela, vous pouvez faire l’acquisition d’un système de drainage qui vous permettra d’avoir un sol sec. Expliqué ainsi, l’on peut croire qu’il s’agit d’un travail difficile réservé aux spécialistes pourtant si vous suivez les consignes pas à pas, vous êtes en mesure de faire ce travail vous-mêmes. Choisissez l’endroit où vous allez déverser à votre tour tout le liquide. Le drain vous permettra de rediriger simplement tous les liquides qui s’accumulent sous votre sol, mais il faut décider au préalable de l’endroit où vous allez déverser ces liquides. Pour éviter tout problème avec le voisinage, il vaut mieux essayer de rediriger ces eaux vers le système d’égouts s’il y’en a un à proximité. De plus, avant d’entreprendre tous travaux, vous devrez consulter les règlements de votre ville en ce qui concerne les travaux souterrains. Négliger ces consignes pourrait vous valoir une amende assez salée. Choix du chemin que prendra le drain français. Une fois que vous avez décidé du lieu où vous allez déverser l’eau qui s’accumule dans votre cour, il reste à choisir le chemin que vous allez emprunter. Il va de soi que la distance la plus courte serait idéale, mais cela n’est pas toujours le cas, en effet, il arrive souvent qu’il y ait des obstacles de toutes sortes et qu’il faille que vous les contourniez. De plus, pour que votre système soit optimal, il est conseillé de viser les pentes descendantes comme chemin pour la pesanteur aide au drainage. Travail préparatoire à l’installation d’un drain français. Il est conseillé de vous faire un petit chemin tracé au préalable avant de commencer à creuser, ainsi vous gagnerez en précision et en beauté. Pour cela, une technique assez utilisée par les plombiers consiste à utiliser deux bâtons qui seront plantés dans le sol et reliés par une corde. La corde servira de guide pour le tracé du chemin que prendra votre drain. Le plus difficile est dans la planification. Une fois que toutes ces étapes précédentes sont complétées, il suffit de creuser une tranchée à une certaine hauteur, en fonction de la gravité des dégâts, et d’y enterrer votre drain. Pour en savoir plus à ce sujet, cliquez sur Les Goudrons Du Québec...

Lire plus

Dynamitage : une technique de démolition efficace

Affiché par le Août 3, 2015 dans Uncategorized | Commentaires fermés sur Dynamitage : une technique de démolition efficace

Dans l’industrie de la construction des édifices, les spécialistes ont de plus en plus recours au dynamitage du fait de sa précision et de son efficacité. Cet article fait une intrusion dans ce secteur et vous parle de l’équipement indispensable ainsi que des ménagements lors de l’emploi de cette méthode. La finalité du dynamitage Le dynamitage est une méthode employée à diverses fins, dont le démantèlement de gisements et sablières, facilitant ainsi l’activité des ouvriers y travaillant. Le dynamitage est aussi employé pour la destruction d’ouvrages anciens en faveur d’ouvrages ou de maisons d’habitation plus modernes. À cette liste s’ajoute l’obturation de vastes souterrains ou excavations en provoquant une chute inopinée de matière rocheuse. Les préalables au dynamitage Avant de procéder au dynamitage sur un chantier précis, il est important que vous ayez au préalable : Reçu l’autorisation de la municipalité de procéder à la destruction d’un site. Réalisé une exploration du site afin de détecter les composantes de la terre et aussi s’il n’est pas risqué d’y employer cette technique.  Sollicité les services d’un professionnel dans le choix d’une bombe sans incidence sur le milieu naturel dans lequel vit l’homme. Des professionnels à l’œuvre N’envisagez même pas une seconde de procéder au dynamitage au risque de faire plus de dégâts. C’est une activité qui nécessite l’intervention de professionnels. Ces derniers ont non seulement les aptitudes requises, mais aussi l’outillage adéquat. De plus, ils sont mieux édifiés sur les ménagements ainsi que la procédure à suivre pour que le dynamitage soit satisfaisant par la qualité de son exécution. L’outillage requis pour le dynamitage À la base de l’opération de dynamitage se trouve le mécanisme responsable de la détonation. Ce mécanisme se présente sous différentes formes que voici : Une charge dans une pièce d’artillerie de gros calibre : cette matière s’enflamme rapidement. Toutefois, un emploi inapproprié pourrait engendrer des dégâts supplémentaires. Un projectile chargé de tension : fonctionnant grâce à l’électricité fixe, ce type de détonation provoque une déflagration rapide et plus maîtrisée. Un missile utilisant les électrons : de petit calibre, ce missile est plus efficient et énergétique que les autres. Un missile faible en électricité et fonctionnant à une vitesse supersonique : celui-ci est beaucoup plus malléable et diffère selon la puissance que vous souhaitez atteindre. En matière de destruction d’ouvrages et de Démolition D C Inc, le dynamitage est la technique appropriée. Réalisé par des professionnels, le processus de dynamitage exige l’observance préalable des mesures mentionnées plus haut. Alors, confiez ce travail à des orfèvres en la...

Lire plus

Les règles de sécurité dans la démolition de bâtiment

Affiché par le Mai 11, 2015 dans Uncategorized | 0 commentaires

Si vous comptez détruire un bâtiment, il est de bon ton que vous sachiez clairement les dispositions que vous devrez prendre pour ne pas nuire non seulement à l’entourage, mais aussi à l’équipe d’intervention. Le présent article vous en livre quelques-uns. La délimitation de la zone de travail Que ce soit un espace public ou privé, vous êtes tenu de circonscrire la zone d’intervention. Gardez-vous dans ce processus de prendre en considération la surface nécessaire pour la déflagration des matériaux. Évitez que tout individu étranger au service ne puisse y pénétrer sans motif valable. Par ailleurs, les équipes de travail doivent être constituées prioritairement de personnes expertes. Les règles de base Au risque d’être sous le coup des sanctions et des amendes, vous devez : Acquérir l’autorisation auprès de l’administration locale : ce type d’action doit être connu des représentants de la loi. Ceux-ci doivent l’encadrer, car c’est sur elle que repose le bien-être de la population. Trouver la pratique de dynamitage à laquelle vous allez recourir : selon les résultats à atteindre, plusieurs procédés sont mis à votre disposition. Appesantissez-vous donc sur les exigences du client d’une part et d’autre part sur l’emplacement de l’ouvrage. Déterminer et contrôler la position des explosifs : il ne se place pas de façon hasardeuse dans un chantier. Chacun obéit à une stratégie précise que vous devez connaître. Les variables déterminantes Il s’agit des points qui doivent aussi bénéficier de votre attention. Vous avez : Les gestions des déchets : sachez qu’une fois au seuil, ceux-ci seront en grande quantité. Il faudra donc prévoir des camions-bennes et des engins lourds pour les transporter et libérer la voie publique. Par ailleurs, faire le tri minutieux, car tout n’est pas toujours destiné pour la poubelle. La sécurité des employés : casque sur la tête, les bouches oreilles, et les cache-nez, les vêtements amples et les chaussures indiquées sont quelques-unes des orientations. La présence des équipes d’interventions La police, les urgences doivent faire partir de votre équipe. Un incident majeur peut rapidement arriver lorsque le bâtiment est grand et que les calculs sont biaisés à la base. Gardez-vous donc de vous faire assister par ces différentes unités. Cela à un coût financier cependant il y va de l’intérêt de tous. Alors, ne sous-estimez pas cet aspect. Aussi minable qu’elle puisse être, toute opération de démolition doit se faire suivant les règles de l’art. Rapprochez-vous des ingénieurs pour bénéficier de la meilleure expertise qui puisse exister avant pendant et après...

Lire plus

Installer une clôture autour de la piscine

Affiché par le Mar 2, 2015 dans Uncategorized | 0 commentaires

Quand une personne a une piscine à la maison, tout le monde est content, particulièrement lorsqu’il fait chaud car cela permet de prendre un petit bain frais à l’extérieur. Bien évidemment les enfants auront toujours hâte de se baigner dans la piscine lorsqu’un aîné sera disponible pour les superviser. La question à se poser est de savoir ce que les enfants font en l’absence des aînés ? Sont-ils obéissants et ne partent pas à la piscine nager ou ils désobéissent et se lavent rapidement bien avant qu’un adulte soit à la maison ? Faudrait-il leur faire confiance ? La clôture, une solution efficace contre les accidents Lorsque toutes ces problématiques sont exposées, les avis sont partagés. Certaines personnes pensent que le fait de dire aux enfants de ne pas partir à la piscine sans la supervision d’un adulte est dangereux et de leur faire confiance est suffisant, tandis que d’autres leur en parlent tout en mettant une clôture autour de la piscine au cas où il serait tenté de désobéir. Il est vrai qu’on devrait apprendre à faire confiance à nos enfants, mais la confiance n’exclut pas la sécurité, surtout lorsque l’enfant à un certain âge ou il est encore animé par la folie de la jeunesse. La clôture sera un moyen de protection des enfants ainsi qu’une assurance pour les parents lorsqu’ils les laisseront à la maison sans surveillance car ils savent qu’ils n’auront pas accès à la piscine frauduleusement. Ne pas prendre de risque, agir immédiatement Dire qu’on doit exclusivement avoir confiance aux enfants sans pour autant mettre une clôture autour de la piscine est un risque qui pourrait causer un accident qu’on regretterait toute notre vie. En effet, même si l’enfant est obéissant et qu’il va respecter à la lettre les instructions qu’on lui aura données, il pourrait soit glisser accidentellement, soit être tenté d’inviter des amis qui ne se gêneront pas de plonger dans la piscine, et ce, sans savoir comment nager. Efficace et moins cher Savoir que nos enfants sont en sécurité n’a pas de prix, surtout si on sait que le moyen de les protéger ne coûte pas si cher que ce que l’on pourrait s’imaginer. Pour plus d’informations, il serait important de prendre des renseignements auprès des entreprises spécialisées pour ce genre d’installation afin qu’ils vous expliquent de fond en comble tout le bien que ce protecteur fait aux personnes qui s’en procurent.   Cliquez ce lien pour plus d’information de Clôtures St François...

Lire plus

Pour une efficacité du calfeutrage de vos portes et fenêtres ?

Affiché par le Fév 7, 2015 dans Uncategorized | 0 commentaires

Les fuites d’air ont un impact négatif sur la consommation en électricité et toute autre forme d’énergie utilisée pour le conditionnement de l’air dans votre maison. Le calfeutrage est une technique qui permet la réduction des fuites d’air, mais il faut noter que sa mise au point requiert la maîtrise de quelques fondamentaux. Quel (s) produit (s) choisir pour votre calfeutrage ? L’opération de calfeutrage consiste à utiliser des produits aux propriétés étanches afin d’obstruer les zones de fuites d’air au niveau des portes et des fenêtres. Le choix du produit de calfeutrage est donc une étape cruciale dans un projet de calfeutrage. Parmi les produits de calfeutrage le plus efficace, on peut citer : Les produits de calfeutrage à base de silicone : ces produits sont relativement faciles à appliquer comparativement à la plupart des produits de calfeutrage. On note également qu’ils adhèrent sur la plupart des surfaces et qu’ils restent flexibles. La flexibilité permet ainsi une bonne adhésion des joints au niveau des portes et des fenêtres. Ces produits nécessitent un apprêtage pour les surfaces en aluminium et les surfaces en bois. Les produits de calfeutrage à base de mastic insonorisant : ces produits ont une durabilité excellente et comparable à ceux qui sont à base de silicone. Ces produits ont l’avantage majeur de présenter un rapport. Prix/Qualité relativement plus favorable que la plupart des produits de calfeutrage. L’usage de ces produits est davantage recommandé pour la jonction des pare-vapeurs en polyéthylène. Comment préparer votre surface de calfeutrage ? Une surface de calfeutrage bien préparée est indicatrice directe du succès et de l’efficacité d’une opération de calfeutrage. Vous devez donc prendre cette étape au sérieux et y accorder toute votre attention. La préparation de la surface de calfeutrage comporte en général deux grandes étapes : Le nettoyage : vous devez utiliser une brosse métallique ou un grattoir pour vous débarrasser des dépôts endurcis qui se trouvent sur la surface de calfeutrage. Par la suite, vous utiliserez un chiffon pour enlever toutes les particules et les poussières qui s’y sont déposées conséquemment. L’apprêtage : l’apprêtage n’est requis que pour certains produits de calfeutrage à l’instar des produits à base de mastic insonorisant et de polysulfure. Les étapes de l’opération d’apprêtage sont indiquées sur les flacons des produits respectifs. Vous devez donc simplement et scrupuleusement ces consignes afin d’assurer l’efficacité de votre calfeutrage. Le choix du produit et la préparation de la surface de calfeutrage déterminent a priori le succès et l’efficacité de votre opération de calfeutrage. Vous devriez donc y accorder une attention particulière si vous ne voulez pas perdre de votre temps et de votre...

Lire plus

Comment réussir ses travaux d’asphalte ?

Affiché par le Jan 30, 2015 dans Uncategorized | 0 commentaires

La réussite d’une opération passe indubitablement par la qualité du matériel utilisé, mais aussi par la méthode de travail que vous adoptez. Dans ce sillage, pour réussir la pose de votre bardeau d’asphalte, parcourez le présent article. Qu’est-ce que l’asphalte Il s’agit d’une substance avec une coloration noire dans la majorité des cas et qui découle de la transformation des hydrocarbures. Ce dérivé des hydrocarbures est généralement utilisé comme revêtement pour les travaux de route notamment sur le trottoir ou sur la chaussée. Il présente une grande résistivité et peut durer pendant plusieurs décennies lorsque l’entretien est de qualité. Les étapes incontournables Pour réussir vos travaux, vous devez : Sélectionner l’entreprise qui possède un savoir-faire dans le domaine. À ce stade, vous pouvez recourir à internet ou alors procéder au sondage en sollicitant les conseils des personnes ayant déjà eu à réaliser ces travaux. Cette entreprise doit avoir une expérience de ce travail particulier. Analyser votre devis de travaux. Ce devis doit être le plus explicite que possible afin que vous parveniez à déceler le montant alloué à chaque rubrique. Éviter les devis sur lesquels les frais supplémentaires et la main-d’œuvre n’existent pas. Analyser les clauses du contrat de travail. La pose d’asphalte est délicate et de ce fait, sur le contrat, les responsabilités et la période de garantie doivent être clairement libellées. La phase technique Au cours de cette phase et suivant les clauses de votre contrat, vous devez : Débarrassez la surface de travail de tout encombrement. Que ce soit les planches usées, les feuilles d’arbres, rien ne doit encombrer la zone de travail. Assurer la pose des tuyaux de canalisation. Une fois que le travail sera achevé, il faudra bien que l’eau de ruissellement puisse trouver un chemin afin de parvenir au niveau des canalisations urbaines. Assurer le revêtement proprement dit. Il s’agit d’une phase qui est du ressort des entreprises. Le respect des consignes Après la phase de la pose d’asphalte, vous devez éviter d’y engager des travaux immédiatement. Il faut laisser du temps pour permettre au revêtement de bien adhérer au sol et de se solidifier. Il n’est pas évident de vous donner une durée exacte, mais retenez que celle-ci varie en fonction de la densité et de l’épaisseur de la couche de revêtement. Nombreux sont ceux qui recourent à l’asphalte pour leurs travaux. Vous aussi, n’hésitez plus à expérimenter ce revêtement. Mettez en pratique les recommandations ci-dessus pour être certain d’obtenir de bons...

Lire plus

Les revêtements de qualité pour vos constructions

Affiché par le Jan 1, 2015 dans Uncategorized | 0 commentaires

Au-delà de leurs propriétés esthétiques, les toitures participent au confort et au bien-être des occupants de la maison. Il est recommandé de bien les choisir afin qu’elles répondent à toutes vos attentes. En cas de doute, faites confiance à des couvreurs professionnels ! Quels sont les critères qui déterminent le choix des toitures ? Le choix des toitures obéit à plusieurs critères. Pour votre construction, le choix se fera en fonction : Des traditions de la région dans laquelle vous vivez. Chaque localité a ses spécificités en matière de construction des toitures. Pour ce fait, bien se renseigner sur la réglementation locale avant le début du chantier est essentiel. De la forme de la toiture. Vous aurez le choix entre une toiture arrondie, la toiture en terrasse, ou une toiture en pente. Les matériaux de la toiture Les matériaux de la toiture offrent une très grande diversité. Aussi, les conseils d’un couvreur professionnel sont indispensables. En effet, une toiture en tuiles n’offre pas les mêmes avantages qu’une toiture en acier. Le couvreur devra aussi tenir compte de vos attentes en matière d’esthétique et s’assurer que la toiture respecte les règles d’urbanisme de votre localité. L’entretien des toits : comment ça marche ? L’entretien des toitures consiste à inspecter régulièrement les matériaux qui la composent. L’expertise des couvreurs est essentielle pour maintenir les propriétés protectrices et isolantes de la toiture. Cette inspection devra concerner les combles, l’isolant, la couverture… Ces précautions permettent de conserver la toiture en bon état le plus longtemps possible. Quand faut-il réparer ou rénover les toitures ? À la suite de fortes intempéries, la toiture peut subir beaucoup de dommages. La réparation et la rénovation des toitures doivent être réalisées par des professionnels qualifiés. Pour cela, ils doivent tenir compte des préalables suivants : L’état de la toiture : si vous détectez la présence de moisissures ou de mousse sur les combles, les plafonds, des traces d’eau ou d’humidité au niveau de la charpente… n’hésitez pas à faire appel à un couvreur. Les problèmes d’étanchéité, d’isolation thermique de la toiture. Les procédés à mettre à œuvre diffèrent selon le type de toiture à réparer. Il s’agira pour les couvreurs de nettoyer les moisissures incrustées sur la couverture, d’identifier les fuites à réparer et d’appliquer un traitement d’hydrofuge pour redonner à la toiture une nouvelle allure. Ne l’oubliez pas, une toiture mal entretenue peut entamer l’intégrité de toute la construction. En matière d’entretien comme de pose des toitures, l’assistance d’un couvreur professionnel est bénéfique pour avoir des toitures durables et de bonnes qualités. Pour plus d’informations sur ce sujet, cliquez sur Toitures Qualitoit...

Lire plus

La pratique des techniques de l’émondage

Affiché par le Déc 8, 2014 dans Uncategorized | 0 commentaires

L’émondage est une technique très employée par les agriculteurs et même dans les agglomérations. Pour effectuer cette pratique, il faut respecter les règles de nettoyage des plantes afin d’avoir une bonne végétation. Qu’est-ce que l’émondage ? L’émondage est une technique de nettoyage des arbres qui consiste à débarrasser ses branches mortes et des parasites végétaux qui infectent l’écorce de l’arbre. Les paysagistes et les jardiniers utilisent cette technique pour favoriser une croissance rapide des arbres. Toutefois, il faut connaître la meilleure technique pour obtenir une végétation agréable. Les différentes étapes pour émonder un arbre Si vous avez un arbre dans votre jardin ou dans votre cours, voici les étapes à suivre pour effectuer un meilleur émondage : Commencez par les branches cassées ou celles qui présentent des déformations accrues. Munissez-vous d’une coupe pour supprimer ces branches. Supprimez les bouts qui provoquent les déformations de l’arbre en enlevant les jeunes pousses qui commencent à se développer. Scier les branches en trois phases : la première phase consiste à scier la partie qui croit vers le sol, la seconde au-dessus de la ramification et la troisième tout près du tronc de l’arbre. Positionner correctement votre scie avant de couper les différentes branches mortes. L’idéal est de supprimer la branche en privilégiant la base du bourgeon. Les avantages de l’émondage La technique de l’émondage présente de nombreux avantages pour les habitations et les végétations surtout en milieu urbain. Elle permet de garder votre jardin et votre cour plus propre avec moins de branches mortes et de feuilles mortes. Améliore la santé de l’arbre parce qu’elle permet à l’arbre de se débarrasser des parasites qui ternissent sa croissance. Réduis les risques d’accidents et de dégâts dus à une chute de branche sur une personne ou à une chute de branche sur la toiture. Offre un aménagement du paysage qui devient plus attrayant et beau surtout dans les parcs et les jardins qui abritent les arbres d’une grande variété. Les entreprises de l’émondage Si l’arbre est trop haut, ne risquez pas une chute, faites plutôt appel à une petite entreprise qui pratique l’émondage des arbres. Vous serez plus tranquille et le travail exercé par les employés vous assurera un meilleur nettoyage des arbres. En effectuant une petite recherche en ligne ou dans l’annuaire, vous trouverez certainement l’une de ces entreprises. L’émondage des arbres est une technique très utilisée en milieu urbain et dans les grandes végétations pour améliorer la santé et l’aspect visuel de l’arbre. Pour arriver à un résultat optimal, faites appel à une entreprise d’émondage. Pour en savoir plus,cliquez sur Abattage et Emondage C C S...

Lire plus

Choisir le bois de construction pour une meilleure robustesse

Affiché par le Déc 1, 2014 dans Uncategorized | 0 commentaires

La construction en bois se distingue toujours par une originalité et une esthétique très captivante. Cependant, la rusticité d’un tel édifice dépend des propriétés du bois utilisé pour la construction. Comment choisir votre bois de construction à Montréal ? Afin de choisir le bois pour une construction quelconque, il est judicieux de savoir à quel niveau le bois va intervenir dans la construction. En ce qui concerne ce travail, voici quelques conseils : Lorsque vous voulez réaliser un échafaudage par exemple, vous pouvez utiliser le bois blanc, car il n’est pas onéreux et est facile à manipuler. En ce qui concerne le plancher, il est important d’utiliser un bois résistant aux charançons et donc la solidité est avérée. Le bois rouge est conseillé. Lorsque vous voulez construire la maison entière en bois, les bois dont la longévité est avérée sont les meilleurs choix. Pour cela, le bois rouge ou le bois jaune seront à la hauteur. Le bois ne doit présenter aucune imperfection ou trace de pourriture. Quelques secrets dans la transformation du bois Malgré la résistance du bois, il est vulnérable soit à l’humidité, soit au feu, soit aux charançons. C’est pourquoi, afin d’optimiser la résistance du bois, ce dernier subit plusieurs types de traitements. Les principaux traitements existants sont : Le ponçage : ce procédé permet de régulariser la surface du bois, permettant le vernissage. En effet, vernir un bois permet de doubler sa résistance par rapport aux charançons et d’augmenter son opacité vis-à-vis de l’humidité. Traitement du bois : il est important de traiter le bois de telle sorte qu’il soit immunisé contre le changement de température. Il faut bien le traiter afin que les taches provenant de la résine ne puissent pas tacher sa surface. Les coupes : les coupures dans le bois sont inhérentes aux propriétés intrinsèques mêmes de ce dernier. De ce fait, les coupures doivent permettre au bois de conserve sa solidité. L’objectif à atteindre Le traitement du bois dépend étroitement de son lieu d’utilisation, et des intempéries qui y règnent. De ce fait, le bois destiné à une clôture par exemple doit avoir un vernissage assez épais pour la protection contre l’humidité. Pour un bois destiné à l’ossature d’une maison, la protection doit empêcher le rétrécissement qui peut fragiliser la structure et réduire la longévité. Le respect et l’application de toutes les règles de traitement du bois permettent de faire du bois de construction, un matériau fiable. La qualité du bois compte aussi pour beaucoup dans ce travail. Pour plus d’informations sur ce sujet, cliquez sur  Villeneuve L & Cie (1973)...

Lire plus